Ages légaux de départ à la retraite dans les pays européens

État au 1er janvier 2021

À quel âge peut-on partir à la retraite dans les différents pays de l'Union européenne, de l'espace économique européen et en Suisse ?
Le Cleiss dresse un état des lieux.

Il faut cependant considérer ces données avec les précautions nécessaires :

Source : Ces données sont issues des tableaux comparatifs du réseau européen Missoc qui réunit tous les États membres. Le Cleiss y participe pour la partie française.

Pour aller plus loin et comprendre toutes les nuances de cette synthèse, nous vous invitons à consulter les descriptifs des systèmes de protection sociale en cliquant sur chaque pays.

Pays Âge de départ Augmentation progressive prévue
Allemagne 65 ans et 9 mois (pour les assurés nés en 1955) Jusqu'à 67 ans en 2031
Autriche Hommes : 65 ans
Femmes : 60 ans
Entre 2024 et 2033, augmentation progressive de l'âge de la retraite des femmes pour atteindre celui des hommes
Belgique 65 ans 66 ans à partir de février 2025
67 ans à partir de février 2030
Bulgarie Hommes : 64 ans et 4 mois
Femmes : 61 ans et 8 mois
Jusqu'à 65 ans, au rythme de
+1 mois/an pour les hommes
+2 mois/an pour les femmes jusqu'à fin 2029, puis +3 mois/an à partir de 2030
Chypre 65 ans   
Croatie Hommes : 65 ans
Femmes : 62 ans et  9 mois
L'âge de la retraite des femmes sera progressivement relevé de 3 mois par an pour atteindre 65 ans en 2030.
Danemark 66 ans et 6 mois Jusqu'à 69 ans en 2035.
Espagne 65 ans (au moins 37 années et 3 mois de cotisations) Jusqu'en 2027, augmentation de la durée d'assurance nécessaire pour partir à 65 ans (38 années et 6 mois de cotisations).
En cas de cotisations insuffisantes : augmentation de l'âge légal de 2 mois par année (66 ans en 2021).
Estonie 64 ans Jusqu'à 65 ans en 2026
Finlande 63 ans et 9 mois Jusqu'à 65 ans en 2027, au rythme de +3 mois/an
France 62 ans  
Grèce 67 ans (pour 15 ans d'assurance)
62 ans (pour 40 ans d'assurance)
 
Hongrie 64 ans et 6 mois (pour les assurés nés en 1956) Jusqu'à 65 ans en 2022 pour les assurés nés en 1957 (+6 mois/an)
Irlande 66 ans  
Islande 67 ans  
Italie 67 ans  
Lettonie 64 ans Jusqu'à 65 ans en 2025 (+3 mois/an)
Liechtenstein 65 ans  
Lituanie Hommes : 64 ans et 2 mois
Femmes : 63 ans et 4 mois
Jusqu'à 65 ans en 2026 au rythme de
+4 mois/an pour les femmes
+2 mois/an pour les hommes
Luxembourg 65 ans  
Malte 63 ans (pour les assurés nés de 1956 à 1958) Jusqu'à 65 ans pour les assurés nés à partir de 1962
Norvège 62 ans*  
Pays-Bas 66 ans et 4 mois Jusqu'à 67 ans en 2024
Pologne Femmes : 60 ans
Hommes : 65 ans
 
Portugal 66 ans et 6 mois Régulièrement relevé en fonction de l'espérance de vie à 65 ans
République tchèque Hommes : 63 ans et 10 mois
Femmes :  de 59 ans et 8 mois à 63 ans et 10 mois (en fonction du nombre d'enfants)
 
Jusqu'à atteindre 65 ans, au rythme de
+2 mois/an pour les hommes
+6 mois/an pour les femmes jusqu'à atteindre l'âge de retraite des hommes (+2 mois/an ensuite)
 
Roumanie Hommes : 65 ans
Femmes : 61 ans et 6 mois
Femmes :  jusqu'à 63 ans en 2030
Royaume-Uni 66 ans
 
 
Slovaquie 62 ans et 8 mois (assurés sans enfants) Jusqu'à 64 ans pour les assurés nés en 1966
Slovénie 65 ans  
Suède 62 ans*  
Suisse Hommes : 65 ans
Femmes : 64 ans
 
* Retraite dite "flexible" en Suède et en Norvège : ce dispositif a été mis en place pour encourager des départs à la retraite plus tardifs. Il permet de liquider sa pension de vieillesse dès 62 ans, à condition de remplir la condition de durée d'activité. Le montant de la pension est cependant moins important qu'en cas de liquidation de sa pension à un âge plus avancé.