Votre couverture maladie lorsque vous partez en vacances en Espagne

Dernière mise à jour : 2022

Assuré du régime français, vos soins médicalement nécessaires lors d'un séjour temporaire en Espagne peuvent être pris en charge sur place avec la CEAM ou, sous certaines conditions, à votre retour en France.

En cas d'incapacité de travail, vous devez envoyer un certificat médical à votre caisse d'assurance maladie (et à votre employeur, le cas échéant).

Prise en charge de vos soins de santé

Sur place avec la Carte européenne d'assurance maladie

Avant de partir en vacances en Espagne, pensez à demander une CEAM à votre caisse d'assurance maladie.

La CEAM vous garantit un accès direct aux prestataires de soins établis en Espagne, sans démarche préalable auprès de l'organisme espagnol localement compétent. Les prestations vous sont servies dans les mêmes conditions que celles prévues pour les assurés espagnols.

En cas d'oubli, de perte ou de vol de votre CEAM, votre caisse d'assurance maladie peut vous délivrer un CPR (certificat provisoire de remplacement) valable 3 mois et utilisable dans les mêmes conditions que la CEAM. De même, si votre demande de CEAM intervient peu de temps avant votre départ à l'étranger, un CPR peut vous être transmis en remplacement (le temps que votre carte soit émise).

Comment utiliser la CEAM en Espagne

Carte européenne

En Espagne, la CEAM est désignée sous le sigle TSE pour Tarjeta Sanitaria Europea.

En Espagne, l'assurance maladie prend entièrement en charge les consultations médicales (généraliste ou spécialiste) et les hospitalisations (sur prescription médicale, sauf urgences). Il s'agit d'un système de tiers payant intégral, donc vous n'aurez ni d'avance de frais à effectuer ni de reste à charge (ticket modérateur) dès lors que vous vous adressez à des prestataires de santé affiliés au service de santé public (Sistema Nacional de Salud – SNS).

En revanche, si vous consultez un médecin privé ou êtes soigné dans un établissement privé, vous ne serez pas pris en charge par l'assurance maladie espagnole.

Des informations sur les centres médicaux ou les hôpitaux publics sont disponibles sur le site du Ministère de la santé.

NB : Certains hôpitaux et centres de soins proposent à la fois des soins privés et publics ; il convient donc de préciser selon quel régime vous souhaitez être soigné. En cas de soins dispensés selon les statuts du secteur privé, la CEAM ne sera pas acceptée par les prestataires de soins.

La délivrance de médicaments sur ordonnance restera en partie à votre charge, soit une participation patient de 50 % du prix des produits prescrits (seulement 10 % pour les pensionnés européens, sauf exceptions et sur justificatif).

Enfin, à de très rares exceptions près, les soins dentaires ne sont pas couverts par l'assurance maladie espagnole. Si vous avez besoin de consulter un dentiste, vous devrez donc payer vous-même ses honoraires et les traitements nécessaires.

À votre retour en France

Si vous n'avez pas eu recours à la CEAM lors de votre séjour en Espagne, vous pouvez être remboursé à votre retour en France par votre caisse d'assurance maladie.

Le formulaire S3125 (soins reçus à l'étranger) vous permet de solliciter un remboursement selon les tarifs pratiqués par l'assurance maladie espagnole ou selon les dispositions de la législation française (le montant du remboursement ne pouvant pas excéder vos dépenses réelles).

Si vous êtes assuré du régime général, votre demande de prise en charge peut se faire en ligne depuis votre compte Ameli.

Pensez à conserver une copie de tous les documents que vous transmettez.

Incapacité de travail au cours de votre séjour

Vous disposez d'un délai de 48h pour faire parvenir à votre caisse d'assurance maladie française un certificat médical attestant de votre incapacité de travail. Vous devez donc consulter un médecin espagnol dès le début de votre incapacité.

Votre caisse maladie française vérifiera ensuite si vous avez droit à des indemnités journalières de sa part.

Si vous êtes salarié, vous devez également prévenir votre employeur (comme pour un arrêt de travail survenu en France).