Les cotisations en Macédoine

2016

Travailleurs salariés

Taux de cotisation au 1er janvier 2016
Risques Employeur Salarié Plafond mensuel
Maladie-maternité 7,3 % -

Sur la totalité du salaire
Accidents du travail-maladies professionnelles 0,5 %  
Vieillesse, invalidité, survivants1 18 %2 -
Chômage 1,2 % -
Total 27 %    

Travailleurs indépendants

Taux de cotisation au 1er janvier 2016
Risques Taux Plafond mensuel
Maladie-maternité 7,3 %

Sur la totalité du revenu

Accidents du travail-maladies professionnelles 0,5 %
Vieillesse, invalidité, survivants1 18 %2
Chômage 1,2 %  
Total 27 %  

1 L'employeur (ou le travailleur indépendant) paie des cotisations supplémentaires d'assurance vieillesse, invalidité, survivants en cas d'activité dangereuse. La valeur de chaque annuité est augmentée pour le calcul de la pension (entre 1,50 % du salaire/revenu brut pour 12 mois effectifs comptabilisés comme 13 mois d'assurance et jusqu'à 9 % du salaire/revenu brut pour les emplois pour lesquels 12 mois effectifs sont comptabilisés comme 18 mois d'assurance).

2 Cette cotisation à l'assurance pension et invalidité de 18 % est divisée en 2 parties : 1ère partie (12%) servant au financement du premier pilier (répartition) et 2e partie (6 %) transférée sur un compte individuel auprès de la caisse de pension privée choisie par l'assuré (capitalisation).

L'assiette minimale de cotisation ne peut pas être inférieure à 50 % du salaire brut moyen.

Le salaire brut moyen mensuel en 2016 est de 40 772 MKD.*

* Au 19 décembre, 1 dinar macédonien - MKD vaut 0,016 euro.

Le salaire minimum brut mensuel est de 12 801 MKD depuis le 1er janvier 2016.

Depuis 2009, les cotisations sociales sont recouvrées en même temps que les impôts sur le revenu.

Recouvrement

L'organisme chargé du recouvrement des cotisations est le :