Les cotisations en Grèce

Les cotisations sociales en Grèce servent au financement des assurances maladie, maternité, vieillesse, invalidité, survivants et chômage. Il n'existe pas de cotisation spécifique pour les risques accidents du travail et maladies professionnelles ; ces risques sont couverts dans le cadre de l'assurance maladie en cas d'incapacité temporaire, de l'assurance invalidité en cas d'incapacité permanente et dans le cadre de l'assurance survivants en cas de décès.

Les cotisations au titre des prestations familiales ont été abolies en 2014.

Taux de cotisations patronales et salariales au 1er janvier 2015
Branches Employeur Salarié Plafond mensuel*
Maladie, maternité 4,55 % 2,55 % 5 546,80 €
Pension (vieillesse, invalidité, survivants) 13,33 % 6,67 % 5 546,80 €
Chômage (OAED) 3,17 % 1,83 % 5 546,80 €

*Avant le 1er janvier 2013, il existait deux plafonds distincts selon que le salarié était assuré pour la première fois avant ou après le 1er janvier 1993. Depuis le 1er janvier 2013, cette mesure a été abolie et le même plafond s'applique à tous les salariés.

Recouvrement

Les cotisations sont versées mensuellement par l'employeur auprès de l'Institut d'assurances sociales (IKA), qui en reverse une partie à l'Office de l'emploi de la main d'œuvre (OAED - organisme compétent pour le risque chômage).