Votre couverture maladie lorsque vous partez en vacances en Suède

Dernière mise à jour : 2022

Assuré du régime français, vos soins médicalement nécessaires lors d'un séjour temporaire en Suède peuvent être pris en charge sur place avec la CEAM ou, sous certaines conditions, à votre retour en France.

En cas d'incapacité de travail, vous devez envoyer un certificat médical à votre caisse d'assurance maladie.

Prise en charge de vos soins de santé

Sur place, avec la Carte européenne d'assurance maladie

Avant de partir en Suède, pensez à demander une CEAM à votre caisse d'assurance maladie.

La CEAM vous garantit un accès direct aux prestataires publics de soins établis en Suède, sans démarche préalable auprès de l'organisme suédois localement compétent. Les prestations sont servies dans les mêmes conditions que celles prévues pour les assurés suédois. Certains médecins du secteur privé, affiliés au système public, acceptent également la CEAM.

En cas d'oubli, de perte, de vol ou de non-possession de la carte, votre caisse d'assurance maladie peut vous délivrer un CPR (certificat provisoire de remplacement), valable 3 mois et utilisable dans les mêmes conditions que la CEAM.

Utiliser la CEAM* en Suède

Carte européenne

* En suédois, EU-kortet pour europeiska sjukförsäkringskortet.

Avant tout soin, présentez votre CEAM et une pièce d'identité, en vous assurant que vous vous adressez bien à un prestataire de soins public. Certains médecins privés sous contrat avec un Conseil régional suédois peuvent également accepter la CEAM, mais il convient de vous en assurer au préalable. Vous devrez alors uniquement régler le ticket modérateur, c'est-à-dire la somme qui reste à la charge d'un assuré suédois après intervention de l'assurance maladie.

Pour obtenir des renseignements médicaux (hors urgences vitales, pour lesquelles il faut composer le numéro européen 112), il est possible d'appeler le 1177 ou de consulter le site du même nom (service des régions suédoises).

En Suède, les soins de santé relèvent de la compétence des régions. La participation financière de l'assuré varie donc en fonction du lieu de séjour (dans la limite de plafonds fixés nationalement).

Les visites médicales nécessitent une participation du patient comprise entre 150 et 300 SEK (généraliste) ou entre 200 et 400 SEK (spécialiste). Pour des soins dans un service des urgences, la participation est comprise entre 200 et 420 SEK. Les dépenses de l'assuré (soins ambulatoires) sont plafonnées à 1 200 SEK par an.
Dans la plupart des régions, aucune participation n'est demandée aux jeunes de moins de 20 ans ou aux personnes de plus de 85 ans. Il existe des exceptions, notamment dans la région de Stockholm (participation de l'assuré dès 18 ans). Les régions peuvent prévoir des participations moins élevées pour certaines catégories de patients (notamment à partir de 65 ans).

Les soins dentaires dispensés par un dentiste conventionné sont gratuits pour les jeunes jusqu'à la fin de l'année de leurs 23 ans. Les autres assurés doivent s'acquitter de l'intégralité de la facture jusqu'à 3 000 SEK. Au-delà de ce montant, 50 % (part comprise entre 3 000 et 15 000 SEK) ou 85 % (frais supérieurs à 15 000 SEK) du prix de référence peuvent être pris en charge par l'assurance maladie. Ces plafonds sont valables pour une période de 12 mois, quel que soit le nombre de consultations dentaires. Les dentistes étant libres de fixer leurs tarifs, le montant dépassant le prix de référence n'est pas pris en charge par l'assurance maladie suédoise.

Les médicaments remboursables sont entièrement pris en charge par l'assurance maladie suédoise pour les assurés de moins de 18 ans. Pour les assurés majeurs, l'assurance maladie n'intervient qu'à partir d'un certain montant de dépenses annuelles (1 175 SEK) et de façon croissante (plus la facture est élevée, plus le pourcentage remboursé est important).

En cas d'hospitalisation dans un établissement conventionné, un forfait journalier est facturé à l'assuré, soit au maximum 110 SEK. En fonction des régions, l'hospitalisation est gratuite pour les jeunes de moins de 18, 19 ou 20 ans.
Si vous consultez un spécialiste à l'hôpital ou recevez des soins en ambulatoire (sans hospitalisation), le paiement d'une certaine somme est requis.

Plus d'informations sur les tarifs des soins de santé en Suède

À votre retour en France

Si vous n'avez pas eu recours à la CEAM lors de votre séjour en Suède, vous pouvez être remboursé à votre retour en France par votre caisse d'assurance maladie. Le formulaire S3125 (soins reçus à l'étranger) vous permet de solliciter un remboursement selon les tarifs pratiqués par l'institution suédoise ou selon les dispositions de la législation française (le montant du remboursement ne pouvant pas excéder vos dépenses réelles). Si vous avez reçu des soins de prestataires privés, non pris en charge par le régime suédois, votre demande de remboursement sera automatiquement examinée sur la base des tarifs français et selon les conditions prévues par la législation française.

Si vous êtes assuré du régime général, votre demande de prise en charge peut se faire en ligne depuis votre compte Ameli.

Incapacité de travail au cours de votre séjour

Vous devez obtenir un certificat médical (arrêt de travail) dès le début de l'incapacité et l'adresser à votre caisse d'assurance maladie française sous 48h.

Votre caisse maladie française vérifiera ensuite si vous avez droit à des indemnités journalières de sa part.

Si vous êtes salarié, pensez également à prévenir votre employeur.