Votre couverture maladie lorsque vous partez en vacances en Bulgarie

Dernière mise à jour : 2021

Assuré du régime français, vos soins médicalement nécessaires lors d'un séjour temporaire en Bulgarie peuvent être pris en charge sur place avec la CEAM ou, sous certaines conditions, à votre retour en France.

En cas d'incapacité de travail, vous devez envoyer un certificat médical à votre caisse d'assurance maladie.

Prise en charge de vos soins de santé

Sur place, avec la Carte européenne d'assurance maladie

Avant de partir en vacances en Bulgarie, pensez à demander une CEAM à votre caisse d'assurance maladie.

La CEAM vous garantit un accès direct aux prestataires de soins établis en Bulgarie, sans démarche préalable auprès de l'organisme bulgare localement compétent. Les prestations vous sont servies dans les mêmes conditions que celles prévues pour les assurés bulgares.

En cas d'oubli, de perte, de vol ou de non-possession de la carte, votre caisse d'assurance maladie peut vous délivrer un CPR (certificat provisoire de remplacement) valable 3 mois et utilisable dans les mêmes conditions que la CEAM.

Comment utiliser la CEAM en Bulgarie

Carte européenne

En bulgare, la CEAM est appelée ЕЗОK, pour Европейска здравноосигурителна карта.

L'institution responsable des soins de santé en Bulgarie est le Fonds national d'assurance maladie (Национална здравноосигурителна каса) qui dispose de 28 antennes régionales.

Pour bénéficier d'une prise en charge par l'assurance maladie bulgare, il faut s'adresser à un prestataire de soins ayant passé un contrat avec le Fonds national d'assurance maladie.

Soins médicaux ou dentaires

Pour les prestations incluses dans le panier de soins, seule une participation de 2,90 BGN est exigée d'un assuré (prix de la consultation d'un médecin/dentiste conventionné). La plupart des traitements prdigués par un dentiste ne sont pas couverts par l'assurance maladie bulgare et doivent donc être entièrement payés par l'assuré.

Une consultation de médecin spécialiste intervient sur prescription d'un généraliste.

Hospitalisation

Sauf urgence, l'admission à l'hôpital nécessite la prescription d'un médecin. Pour chaque journée d'hospitalisation, un montant forfaitaire de 5,80 BGN est à verser, dans la limite de 10 jours par an. Des frais supplémentaires peuvent s'ajouter à cette participation, il est conseillé de se renseigner dès son arrivée auprès des services d'admission de l'hôpital.

Pharmacie

Les médicaments prescrits sont délivrés par les pharmacies sous contrat avec le Fonds national d'assurance maladie (elles sont identifiables par le logo du NHIF). Le patient doit généralement s'acquitter d'une participation (variable selon le traitement).

À votre retour en France

Si vous n'avez pas eu recours à la CEAM lors de votre séjour en Bulgarie, vous pouvez être remboursé à votre retour en France par votre caisse d'assurance maladie. Le formulaire S3125 (soins reçus à l'étranger) vous permet de solliciter un remboursement selon les tarifs pratiqués par l'institution bulgare ou selon les dispositions de la législation française (le montant du remboursement ne pouvant pas excéder vos dépenses réelles). Si vous avez reçu des soins de prestataires privés, non pris en charge par le régime bulgare, votre demande de remboursement sera automatiquement examinée sur la base des tarifs français et selon les conditions prévues par la législation française.

Si vous êtes assuré du régime général, votre demande de prise en charge peut se faire en ligne depuis votre compte Ameli.

Incapacité de travail au cours de votre séjour

Consultez un médecin conventionné dès le début de votre incapacité de travail pour obtenir un certificat médical (arrêt de travail) à adresser à votre caisse d'assurance maladie française sous 48h.

Votre caisse maladie française vérifiera ensuite si vous avez droit à des indemnités journalières de sa part.

Si vous êtes salarié, pensez également à prévenir votre employeur.