Votre couverture maladie lorsque vous partez en vacances en Allemagne

Dernière mise à jour : 2021

A consulter sur le site de l'Eurodistrict

Vos soins médicalement nécessaires lors d'un séjour temporaire en Allemagne peuvent être pris en charge sur place avec la CEAM ou, sous certaines conditions, à votre retour en France.

En cas d'incapacité de travail, vous devez envoyer un certificat médical à votre caisse d'assurance maladie.

Prise en charge de vos soins de santé

Sur place, avec la carte européenne d'assurance maladie

Avant de partir en Allemagne, pensez à demander une CEAM à votre caisse d'assurance maladie.

La CEAM vous garantit un accès direct aux prestataires de soins établis en Allemagne, sans démarche préalable auprès de l'organisme allemand localement compétent. Les prestations sont servies dans les mêmes conditions que celles prévues pour les assurés allemands.

En cas d'oubli, de perte, de vol ou de non-possession de la carte, votre caisse d'assurance maladie peut vous délivrer un CPR (certificat provisoire de remplacement), valable 3 mois et utilisable dans les mêmes conditions que la CEAM.

Utiliser la CEAM en Allemagne

Carte européenne

En allemand, la CEAM est appelée EKVK (Europäische Krankenversicherungskarte).

Si vous avez besoin de soins médicaux ou dentaires au cours de votre séjour, présentez-vous avec votre CEAM ou CPR et une pièce d'identité chez un prestataire de soins conventionné. Vous devrez remplir un formulaire indiquant la caisse d'assurance maladie allemande que vous choisissez pour toute la durée du traitement nécessaire.

Il existe 6 types de caisses d'assurance maladie :

Si un traitement supplémentaire est nécessaire, le médecin établira une feuille de transfert (Überweisungsschein) à présenter au spécialiste concerné.

En Allemagne, les soins dispensés par un médecin/dentiste conventionné sont pris en charge directement par la caisse d'assurance maladie (pas d'avance de frais pour l'assuré). En cas d'oubli de votre CEAM, il faut avancer les honoraires (tarif privé). Toutefois, si vous obtenez de votre caisse française d'assurance maladie un CPR rapidement après votre consultation, le praticien peut vous rembourser directement lui-même (pour un traitement dentaire : présentation de votre CPR dans les 10 jours qui suivent la 1e consultation).

Sauf urgence, les traitements hospitaliers interviennent uniquement sur prescription médicale (Einweisung). En cas d'admission en chambre commune, la participation de l'assuré s'élève à 10 € par jour, dans la limite de 28 jours par an.

Pour les médicaments pris en charge par l'assurance maladie (sur présentation d'une ordonnance médicale), le patient participe à hauteur de 10 % du prix de vente (au minimum 5 €, sans excéder le prix du produit, et au maximum 10 €). Pour certains groupes de médicaments, l'assurance maladie allemande a fixé un prix maximum de remboursement (montant fixe). Si le médicament prescrit est vendu plus cher que ce montant, l'assuré doit supporter, en plus de la participation patient de 10 %, la différence entre le prix de référence et le prix réel du médicament.

Les enfants de moins de 18 ans sont exemptés du paiement des participations patient mentionnées.

À votre retour en France

Si vous n'avez pas eu recours à la CEAM lors de votre séjour en Allemagne, vous pouvez être remboursé à votre retour en France par votre caisse d'assurance maladie. Le formulaire S3125 (soins reçus à l'étranger) vous permet de solliciter un remboursement selon les tarifs pratiqués par l'institution allemande ou selon les dispositions de la législation française (le montant du remboursement ne pouvant pas excéder vos dépenses réelles).

Si vous êtes assuré du régime général, votre demande de prise en charge peut se faire en ligne depuis votre compte Ameli.

Incapacité de travail au cours de votre séjour

Vous devez vous adresser à un médecin allemand conventionné dès le début de l'incapacité pour obtenir un certificat d'incapacité de travail (arrêt de travail) à adresser à votre caisse d'assurance maladie française sous 48h.

Votre caisse maladie française vérifiera ensuite si vous avez droit à des indemnités journalières de sa part.

Si vous êtes salarié, vous devez également prévenir votre employeur.