Les cotisations à Monaco

2018/19

Travailleurs salariés

Cotisations du 1er octobre 2018 au 30 septembre 2019
Risques Employeur Salarié Plafond mensuel
Maladie, Allocations familiales (CCSS)1 15,05 %2 - 8 600 €
Retraite (CAR)3 8,03 %4 6,55 % 4 896 €
Chômage (UNEDIC)5 4,05 % 2,40 % 13 244 €6
  1. Caisse de Compensation des Services Sociaux (CCSS)
  2. La cotisation globale de 15,05 % à la charge de l'employeur comprend :
    • les cotisations de maladie et prestations familiales (CCSS) : 14,80 %,
    • la cotisation due au titre de la médecine du travail (OMT) : 0,20 %,
    • la cotisation versée à la caisse de garantie des créances des salariés (CGCS) : 0,05 %.
  3. Caisse Autonome de Retraite (CAR)
  4. La cotisation vieillesse de 8,03 % versée par l'employeur est constituée d'un taux fixe de 6,15 %, d'un taux d'ajustement de 0,80 % et d'un taux variable de 1,08 % permettant le financement des validations des périodes involontaires d'interruption de travail.
  5. Mêmes taux employeur qu'en France. A Monaco, il n'existe pas de régime spécifique de chômage. Les personnes travaillant sur ce territoire cotisent aux régimes français d'assurance chômage.
  6. Modifié au 1er janvier de chaque année

Les cotisations sont payées dans la limite d'un plafond qui diffère selon la branche.

S'ajoutent à ces cotisations :

Le salaire minimum (SMIC) est de 1 669,72 € brut pour 169 h/mois depuis le 1er janvier 2018.

Travailleurs non-salariés

Cotisations au 1er octobre 2018 sur l'exercice 2018-2019
Risques Cotisations trimestrielles
Maladie, Maternité, Accidents (CAMTI)1 825 €
Retraite (CARTI)2 Classe 1 :   469,29 €
Classe 2 :   938,58 €
Classe 3 : 1 407,87 €
Classe 4 : 1 877,16 €

Les cotisations sont payées trimestriellement auprès des caisses sociales de Monaco.

La caisse d'assurance maladie des travailleurs indépendants1 (CAMTI) assure la gestion de la maladie, de la maternité et des accidents et la caisse autonome de retraite des travailleurs indépendants (CARTI) gère l'assurance vieillesse des travailleurs indépendants2.

Le montant de la cotisation pour la CAMTI est fixé annuellement par Arrêté Ministériel. La cotisation est due pour chaque trimestre civil quelle que soit la durée effective de l'activité exercée au cours du mois considéré.

Les cotisations dues au titre de la CARTI sont proportionnelles au volume des droits acquis (1 à 4 points par mois), soit pour une classe 1 : 1 point, une classe 2 : 2 points…

Le travailleur indépendant détermine le montant de sa cotisation en optant lors de son adhésion pour l'une des 4 classes. Ce choix est valable 1 an et se renouvelle par tacite reconduction.

Après une première année d'activité, le choix de la classe 1 est réservé au travailleur indépendant dont le revenu professionnel mensuel moyen a été inférieur à un certain plafond soit 2 380 € pour l'exercice écoulé 2017-2018.

Le choix de la classe de cotisations est possible jusqu'à l'âge de 55 ans ; au-delà de cet âge, c'est la classe immédiatement supérieure au dernier choix qui s'applique.

En cas de retard de paiement des cotisations dans les 10 premiers jours du trimestre, une majoration de 10 % est appliquée ainsi qu'un intérêt de 1 % par mois de retard.

Recouvrement

L'organisme chargé du recouvrement des cotisations est :

Les Caisses Sociales de Monaco (CSM) regroupent :

Elles gèrent également les caisses qui concernent les travailleurs salariés :

Elles assurent également le recouvrement des cotisations appelées par :