Les cotisations en Mauritanie

2019

Travailleurs salariés

Cotisations au 1er janvier 2019
Branches Part patronale Part salariale Plafond mensuel en MRU1
Maladie 4 % 5 % Totalité du salaire
Vieillesse - Invalidité - Décès (survivants) 8 % 1 % 7 0002
Accidents du travail -
Maladies professionnelles
3 % ou 2,5 %3 - 7 000
Prestations familiales dont prestations en espèces de maternité 3 % - 7 000
Office Nationale de la Médecine du Travail 2 % - 7 000
Total 19,5 ou 20 % 6 %  

1 Au 11 janvier 2019, 1 ouguiya mauritanien (MRU) vaut 0,024 euro.

2 Depuis janvier 2018, la Mauritanie a changé son unité de monnaie. L'échelle passe de 10 à 1 et garde sa valeur et son pouvoir d'achat.
3 Le taux est baissé à 2,5 % si l'employeur assure le service des soins et des prestations en espèces d'incapacité temporaire.

Les cotisations sont à verser trimestriellement.

Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) s'élève à 3 000 MRU pour 40 heures de travail hebdomadaire depuis le 1er septembre 2011.

Les retraités du régime salarié de sécurité sociale cotisent à la CNAM pour le risque maladie à hauteur de 2,5 % de leur pension.

Le régime mauritanien de sécurité sociale ne couvre pas le risque chômage.

Travailleurs non-salariés

Les travailleurs indépendants cotisent à hauteur de 9 % au risque maladie sur la totalité de leurs revenus.

Ils ne sont pas couverts pour les risques vieillesse/invalidité/décès, accidents du travail/maladies professionnelles et prestations familiales.

Recouvrement

L'organisme chargé du recouvrement des cotisations des risques vieillesse/invalidité/décès, accidents du travail/maladies professionnelles et prestations familiales, est la :

L'organisme chargé du recouvrement des cotisations maladie, est la :