Les cotisations en Islande

Cotisations du 1er janvier au 31 décembre 2020

Seuls l'employeur et les travailleurs indépendants versent une cotisation globale (tryggingagjald) au taux de 6,35 % (2020). Cette cotisation finance en partie les risques invalidité, vieillesse, survivants (pensions nationales), chômage, indemnité parentale, accidents du travail et maladies professionnelles.

Les prestations de l'assurance maladie-maternité (soins de santé et indemnités journalières) sont financées par les impôts.

En plus de la cotisation globale, une contribution destinée à la retraite complémentaire doit être versée pour les travailleurs âgés de 16 à 70 ans (dans le cas d'un travailleur salarié, au moins 8 % sont à la charge de l'employeur et 4 % à la charge du salarié). Son taux ne peut pas être inférieur à 12 %, mais les conventions collectives peuvent prévoir un taux plus élevé (en moyenne, l'employeur cotise plutôt à 11,5 %, ce qui donne une cotisation totale de 15,5 %, cf. Association islandaise des Fonds de pensions). Par ailleurs, le travailleur, salarié ou indépendant, peut choisir d'effectuer un paiement supplémentaire (jusqu'à 4 % de ses revenus). Dès lors que le salarié effectue un paiement supplémentaire de 2 % ou plus, l'employeur est généralement tenu de verser lui aussi une cotisation supplémentaire.

Les cotisations sont versées sur la totalité des revenus professionnels imposables.

Recouvrement

Association islandaise des Fonds de pensions : https://www.lifeyrismal.is/