Les cotisations en Islande

Cotisations du 1er janvier au 31 décembre 2018

Seuls l'employeur et les travailleurs indépendants versent une cotisation globale (tryggingagjald) au taux de 6,85 % (2018) pour les risques invalidité, vieillesse, survivants (1er pilier), chômage, indemnité parentale, accidents du travail et maladies professionnelles.

Les prestations familiales et l'assurance maladie-maternité sont financées par l'impôt, à l'exception de l'indemnité parentale qui est en partie financée par la cotisation globale mentionnée ci-dessus.

En plus de la cotisation globale, une contribution destinée à la retraite complémentaire doit être versée pour les travailleurs âgés de 16 à 70 ans (dans le cas d'un travailleur salarié, 8 % est en règle générale à la charge de l'employeur et 4 % à la charge du salarié). Son taux ne peut pas être inférieur à 12 %, mais les conventions collectives peuvent prévoir un taux plus élevé (cf. Association islandaise des Fonds de pensions). Par ailleurs, le travailleur, salarié ou indépendant, peut choisir d'effectuer un paiement supplémentaire au fonds jusqu'à 4 % de la totalité de ses revenus. Dans le cas des travailleurs salariés, l'employeur est en règle générale tenu de verser un pourcentage supplémentaire de 2 % au fonds, si le salarié effectue un paiement supplémentaire d'au minimum 2 % de son salaire.

Les cotisations sont versées sur la totalité du revenu.

Recouvrement

Association islandaise des Fonds de pensions : https://www.lifeyrismal.is/