Les cotisations en Hongrie

Cotisations du 1er janvier au 31 décembre 2020

Le régime de protection sociale hongrois est financé par les cotisations des employeurs, des travailleurs salariés, des travailleurs indépendants et par les impôts.

1) Cotisations patronales et salariales

Les cotisations patronales et salariales sont versées sur la totalité du salaire brut. En 2020, l'employeur doit s'acquitter d'une cotisation globale de 17,5 % (impôt social, szociális hozzájárulási adó). Cette cotisation est abaissée à 15,5 % à compter de juillet 2020. L'employeur peut également être redevable d'une cotisation de 1,5 % destinée à financer la formation professionnelle, mais il existe de nombreuses exceptions ou possibilités d'exonération. Il convient de contacter la NAV (voir ci-dessous) pour plus d'informations.

Taux de cotisations salariales au 1er janvier 2020
Risque Taux
Maladie, maternité, invalidité 7 %*
Vieillesse, survivants 10 %
Chômage 1,5 %
* Soit 4 % pour les prestations en nature et 3 % pour les prestations en espèces.

Depuis le 1er juillet 2020, les différentes cotisations salariales sont regroupées en une seule cotisation globale (même taux : 18,5 %).

L'inscription et le recouvrement des cotisations sociales du salarié en Hongrie s'effectuent auprès de la NAV – l'Autorité nationale des impôts et des douanes :

2) Cotisations des travailleurs indépendants

Taux de cotisation au 1er janvier 2020 – travailleurs indépendants
Risque Taux
Impôt social 17,5 %1
Maladie, maternité 7 %2
Pensions 10 %
Chômage 1,5 %
  1. 15,5 % à partir de juillet 2020.
  2. Soit 4 % pour les prestations en nature et 3 % pour les prestations en espèces. Cette différenciation n'a plus cours à compter du 1er juillet 2020, date à laquelle les cotisations au titre des assurances maladie-maternité, pensions et chômage sont regroupées en une seule cotisation globale (taux inchangé : 18,5 %).

Le travailleur indépendant verse ses cotisations chaque mois auprès de l'Autorité nationale des impôts et des douanes (NAV). Elles sont calculées sur la base des revenus de l'activité indépendante déclarée. Cette base de calcul ne peut pas être inférieure au salaire minimum national (pour l'assurance pensions), à 112,5 % (pour l'impôt social) ou à 150 % (maladie-maternité et chômage) de celui-ci.

Les travailleurs indépendants exerçant leur activité à titre complémentaire versent une cotisation de 10 % au titre de l'assurance pensions ainsi qu'une cotisation forfaitaire de 7 710 HUF* par mois pour financer les soins de santé (ces 2 cotisations sont supprimées au 1er juillet 2020).

* Au 22 octobre 2020, le forint (HUF) vaut 0.0027 euro.