Les cotisations en Lettonie

Cotisations du 1er janvier au 31 décembre 2018

Le régime letton de sécurité sociale est financé en majeure partie par les cotisations sociales. À l'exception de l'indemnité parentale, les prestations familiales sont financées par l'impôt.

I - Taux de cotisations

Activités salariées

Les cotisations sont versées sur tout salaire soumis à l'impôt sur le revenu*, dans la limite de 55 000 € par an.

En 2018, une taxe de solidarité est versée sur les revenus dépassant cette limite.

* Avant application des éventuelles déductions et réductions fiscales.

Cotisations salariales et patronales au 1er janvier 2018
Risques Taux
Pensions (vieillesse et survivants) 24,50 %
Chômage 1,84 %
Accidents du travail-maladies professionnelles 0,53 %
Invalidité 2,23 %
Maladie-maternité 4,65 %
Contribution parentale 1,34 %
TOTAL 35,09 %*

* 24,09 % (employeurs) + 11 % (salarié).

Travailleurs indépendants

Cotisations des travailleurs indépendants au 1er janvier 2018
Risques Taux
Pensions (vieillesse et survivants) 24,50 %
Invalidité 1,77 %
Maladie-maternité 4,54 %
Contribution parentale 1,34 %
TOTAL 32,15 %

Les travailleurs indépendants ne sont pas assujettis aux assurances chômage et accidents du travail-maladies professionnelles.

Le travailleur peut en partie choisir le revenu sur lequel il cotise. L'assiette minimum annuelle de cotisation est fixée à 5 160 € (2018), soit 12 fois le montant du salaire minimum mensuel letton (12 x 430 €). Si les revenus déclarés excèdent 55 000 € par an, une taxe de solidarité est appliquée au-delà de ce montant.

II - Recouvrement

Les cotisations sociales sont versées chaque mois (employeurs) et chaque trimestre (travailleurs indépendants) au Service national de l'impôt :