Les cotisations en Corée du Sud

2018

Travailleurs salariés

Taux de cotisations au 1er juillet 2018
Risques Salarié Employeur plafond mensuel
  1. La cotisation vieillesse-invalidité-survivants est perçue sur un salaire mensuel standard, entre 280 000 et 4 490 000 wons (il existe 45 niveaux de salaire mensuel standard)
  2. Au 9 juillet 2018, le won sud-coréen (KRW) vaut 0,000764 euro
  3. Cette cotisation inclut la cotisation maladie de 6,24 % ainsi qu'un montant de 0,460512 % dédié aux soins de longue durée aux personnes âgées. Ces deux taux sont partagés à parts égales entre le salarié et l'employeur.
  4. Le montant moyen de la cotisation accidents du travail est de l'ordre de 1,78 % de la totalité des salaires annuels.
Vieillesse, invalidité, survivants1 4,5 % 4,5 % 4 490 000 wons2
Maladie maternité3 3,35 % 3,35 % 78 100 000 wons
Chômage 0,65 % 0,65 % +
entre 0,25 % et 0,85 % en fonction du type d'entreprise
sur la totalité du salaire
Accidents du travail4 - entre 0,7 % et 34 % en fonction des risques sur la totalité du salaire

Le régime sud-coréen protège les salariés contre les risques vieillesse-invalidité-survivants, maladie-maternité, accident du travail et chômage.

L'Institution nationale d'assurance maladie (National Health Insurance Service - NHIS) gère le régime de protection sociale. Elle est devenue le seul et unique assureur du système national d'assurance maladie. Placée sous la tutelle du ministère de la Santé et de la Protection Sociale, elle couvre tous les salariés du secteur privé.

Le National Pension Service (NPS) gère le régime vieillesse-invalidité-survivants. Il administre les programmes et paie les pensions.

Le Korea Workers' Compensation & Welfare Service (KCOMWEL) administre l'assurance accidents du travail-maladies professionnelles.

L'assurance chômage est gérée par l'Employment Services Bureau Policy du ministère du Travail.

Le salaire minimum brut est de 1 573 770 wons par mois soit 7 530 wons par heure en 2018 (1 745 150 wons par mois et 8 350 wons par heure au 1er janvier 2019).

La durée légale du temps de travail est de 52 h/semaine maximum.

Depuis le 1er juillet 2018, les entreprises qui emploient plus de 300 employés doivent se conformer à la semaine de 40 heures maximum. Cette durée s'appliquera aux entreprises ayant entre 50 et 300 employés avant le 1er janvier 2020 et aux entreprises de moins de 50 employés avant le 1er juillet 2021

Travailleurs indépendants

Le régime sud-coréen protège les travailleurs indépendants de façon obligatoire contre les risques vieillesse-invalidité-survivants, maladie-maternité. Ils peuvent par ailleurs s'affilier volontairement contre les risques accident du travail et chômage.

Cotisations au 1er juillet 2018
Risques Taux Plafond mensuel
Assurances obligatoires    
Vieillesse, invalidité, survivants 9 % 4 490 000 wons
Maladie maternité 183,3 wons par point 1 78 100 000 wons
Assurances volontaires    
Chômage 2,25 % sur la totalité du revenu
Accidents du travail entre 0,7 % et 34 % en fonction des risques sur la totalité du revenu

1 La contribution est calculée selon une formule qui prend en compte la totalité des revenus et des biens (propriétés, véhicules, âge du travailleur indépendant...).

Cette formule détermine un nombre de points qui se multiplie à la valeur du point (183,3 wons) donnant le montant de la contribution mensuelle.

Organisme de recouvrement

L'organisme chargé du recouvrement de toutes les cotisations est le :

National Health Insurance Service - NHIS
32, Geongang-ro
Wonju-si
Gangwon-do
Korea

Call center en anglais : (00 82) 33 811 2000