Votre couverture maladie lorsque vous partez en vacances au Kosovo

I. Si vous êtes ressortissant kosovar

Prise en charge de vos soins de santé

Si vous partez en séjour temporaire au Kosovo à l'occasion de vos congés payés, vous devez demander avant votre départ à votre caisse d'assurance maladie de vous délivrer un formulaire SE21-04A. Si vous-même ou un membre de votre famille qui vous accompagne doit recevoir des soins, vous demanderez la prise en charge des frais à la caisse kosovare de votre lieu de séjour.

En cas d'arrêt de travail

En cas d'arrêt de travail, vous vous adresserez à la caisse kosovare qui fera procéder à un contrôle médical et adressera le dossier à la caisse française dont vous relevez. Celle-ci, après avis de son médecin conseil, pourra vous reconnaître un droit aux indemnités journalières durant la période d'arrêt de travail.

N'oubliez pas d'informer votre employeur de votre arrêt de travail.

II. Si vous avez une autre nationalité que kosovare ou si vous avez la double nationalité française et kosovare

Prise en charge de vos soins de santé

Il n'existe aucune possibilité de prise en charge sur place.

Ces frais, s'il s'agit de soins inopinés, peuvent éventuellement faire l'objet d'un remboursement à votre retour en France. Il vous appartient de présenter les factures acquittées à la caisse d'assurance maladie dont vous relevez.

Toutefois, il est prudent de souscrire une assurance voyage spécifique ou de vous assurer que vous disposez déjà d'une telle assurance par exemple avec votre assurance automobile ou liée à votre carte bancaire ; dans ce dernier cas vérifiez dans quelles conditions cette assurance fonctionne. En effet, votre caisse d'assurance maladie peut rembourser des frais liés aux soins à l'étranger à condition qu'il s'agisse de soins inopinés, c'est à dire imprévus et imprévisibles. Il s'agit d'une possibilité et non d'une obligation.

En cas d'arrêt de travail

Si vous êtes en arrêt de travail au cours de votre séjour, vous ne pourrez pas bénéficier d'indemnités journalières du régime français tant que vous ne serez pas rentré en France et que vous n'aurez pas de prescription d'arrêt de travail d'un médecin établi en France.